Waalse medische gegevens beter beschermd : behandelrelatie verplicht, "peter" die garant staat, geschreven toestemming nodig, anders geen toegang

January 27, 2020

Dossiers médicaux consultés abusivement : la réaction du Réseau Santé Wallon

  • 24 janvier 2020

Par la voix de son directeur stratégique, le Dr André Vandenberghe, le Réseau Santé Wallon (RSW) nous apporte quelques éclaircissements sur les précautions prises par rapport aux consœurs et confrères candidats à l’adhésion au Réseau et qui ont une activité plurielle, dont la médecine assurantielle ou du travail.

 

« Le Réseau Santé Wallon a mis en place depuis le début une procédure de parrainage », contextualise André Vandenberghe. « Chaque professionnel de la santé doit préalablement s’inscrire au système avant de pouvoir l’utiliser. Il doit pour cela désigner un ‘garant’ (par exemple le président de son cercle ou le médecin-chef en milieu hospitalier) dont le rôle est de vérifier que le médecin qui rentre dans le système est bien conscient des finalités du Réseau. Si le candidat a des activités de médecin-conseil, de médecine assurantielle ou de médecine du travail, son garant pourra attirer son attention sur le fait que les accès sont limités à la seule continuité des soins. Dans ces cas, l’accès est accordé après que le candidat certifie par écrit qu’il a bien compris que le Réseau ne peut pas être utilisé dans le cadre de la médecine d’assurance. »

 

Autre précision : « contrairement aux réseaux flamands, le Réseau Santé Wallon oblige également la déclaration d’une relation thérapeutique individuelle préalable à l’ouverture des accès ; et ceci également en milieu hospitalier. Même si cette relation peut être déclarée abusivement, elle constitue malgré tout une barrière symbolique qui vise à rappeler en continu les limites du système lors de l’accès à chaque dossier de patient. »

Et le Dr Vandenberghe de souligner que « même si ces mécanismes sont imparfaits, ils visent à accompagner les utilisateurs pour les sensibiliser en permanence à l’importance du respect de la vie privée ». Mais il ajoute également que « les dirigeants de la plate-forme fédérale eHealth exercent une pression constante sur le Réseau Santé Wallon pour qu’il abandonne ces mesures sous prétexte d’efficacité. Ces ‘simplifications’ font l’objet des objectifs du ‘cluster 0’, dans le nouveau plan e-santé concocté par le cabinet de la ministre De Block. »

 

 

 

Bron : https://www.numerikare.be/fr/actualites/dossiers-medicaux-consultes-abusivement-la-reaction-du-reseau-sante-wallon.html

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Featured Posts

Tips : wat te doen na een ongeval ?

February 8, 2014

1/1
Please reload

Recent Posts
Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now